Rentrée

Il est 19h en ce dimanche de septembre, le weekend s’est doucement évaporé dans une sorte de torpeur communicative et apaisante, uniquement ponctuée d’une agréable soirée Mégevanne sur fond de film de ski et de très bon reggae. Une sorte de retour dans le passé de nos folles soirées étudiantes… Habituellement cette période de rentrée, ce fameux mot qu’on retrouve sur toutes les lèvres ces derniers jours, est pour moi synonyme de renouveau et de dynamisme ; ça me donne envie de changer, un peu tout (souvent sans succès, mais qu’importe), de prendre de bonnes résolutions, d’acheter de nouveaux cahiers pour la nouvelle année à venir… C’est également le début de l’automne, cette saison si belle, si douce, dorée et colorée, qui sent le feu de bois et les marrons grillés et qui me donne envie de goûters gourmands et de chocolats chauds partagés dans les rires et la bonne humeur. Et pourtant cette année au retour des vacances, qui pour moi ne se traduit jamais par un abattement profond à l’idée de reprendre le travail, je n’ai rien ressenti d’autre que l’envie de prendre le temps de vivre au présent et non pas à mille à l’heure en suivant des listes de tâches, impossibles à accomplir. Essayer de retenir et de profiter de tous ces petits moments qui font la vie, le quotidien... Non, en cette soirée de dimanche, seule une douce mélancolie m’habite, simplement teintée d’une vague impression que le temps s’est figé dans l’attente d’un événement implacable et nécessaire… Mais pour l’heure, je me laisse juste envahir par la plénitude de l’instant : la douce chaleur de l’eau de mon bain, le bruit de la pluie qui tape sur le velux parfois ponctué du grondement sourd de l’orage tout proche, la présence rassurante de Flo, que j'entends doucement juste en bas et petit à petit l’odeur, tellement agréable d’une tartiflette qui cuit… La vraie vie, tout simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *