Pluie estivale…

5 Aout, les vacances sont fini, le réveil sonne, il est l’heure de se lever pour aller travailler. En ouvrant les volets, le ton est donné, ce matin il pleut ; mais pas de cette vrai pluie, franche et estivale, celle qui donne à l’air cette odeur de chaude humidité, qui accompagne les orages nocturnes de Provence et qui rafraichi, pour un temps, l’atmosphère poussiéreuse de la chaude journée écoulée. Non il s’agit juste d’une petite bruine, persistante et moqueuse, qui varie en intensité au fil de la journée et refroidi durablement l’atmosphère. Celle qui rend les gens mélancoliques et un peu grincheux… Il y a la factrice qui passe sur son vélo, dégoulinant dans son ciré noir et jaune, qui pour ce matin apprécie les quelques secondes de pauses au sec que lui confère le courrier recommandé du jour. Il y a aussi les rubans de brumes qui s’accrochent aux sommets des montagnes avant de s’évaporer dans l’air ambiant en apportant la promesse d’une éclaircie…et surtout il y a toutes ces petites gouttes qui viennent rouler sur les vitres propres avant de poursuivre leur voyage vers le bitume déjà détrempé… C’est un temps propice à la réflexion et à la douceur. On a envie de se blottir dans un fauteuil confortable avec une tasse de thé chaud et parfumé accompagné de quelques cookies à peine sortis du four, de mettre un peu de musique et de s’évader à travers les pages d’un bon roman ou tout simplement de se laisser aller à rêver… Demain une nouvelle journée pourra commencer, transparente et lumineuse, pleine de la promesse d’un été non achevé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *