Etretat

L'Aiguille Creuse ; Arsène Lupin... Depuis la lecture du roman de Maurice Leblanc, ce nom m'a toujours fait rêver. Alors quand nous avons décidé de passer quelques jours sur la côte Atlantique et de finir notre tour de France à Lille pour une mariage, j'ai adoré l'idée de faire un petit crochet par là bas afin de découvrir l'endroit. Et c'est ainsi qu'après quelques bonnes heures de route, une crêpe party sur une aire d'autoroute au camping gaz quelque part vers Rennes et une petite nuit dans la voiture nous sommes arrivés au village d'Etretat, suffisamment tôt pour se garer à toute proximité du village. Le temps était gris, froid, maussade et pluvieux. Mais quel plaisir d'arriver sur la large jetée encore peu fréquentée et de découvrir cette aiguille de calcaire, seule au milieu de la mer, encadrée par une majestueuse arche de pierre... En quelques minutes de marche le long du golf verdoyant nous sommes arrivés au sommet des falaises, sur un immense plateau surplombant la mer. L'endroit, battu par un vent froid et chargé de pluie, est peuplé de mouettes joueuses, que nous nous amusons à faire fuir en courant. Quelques photos et ramasse de balles de golf plus tard, nous redescendons sur la jetée. Assis sur un banc abrité du vent, nous observons le beau temps arriver et les vagues faire rouler des centaines de galets et éclabousser les touristes trop téméraires. Une petite montée à l’église située à l'autre bout de la jetée ; un point de vue différent, encore des mouettes, des rayons de soleil, du vent, des galets... Cette belle journée se finira sous un chaud soleil au moment de tourner le dos à l'Aiguille Creuse... Avec l'envie simple de retourner lire le roman...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *