Digne. Les Alpes de Haute Provence. Chez moi.

IMG_4883 a Les Alpes de Haute Provence. Digne. Ces deux noms sont sur toutes les lèvres depuis mardi, depuis ce terrible accident d'avion. Les gens semblent découvrir ce département, cette ville (même si elle est à près de 80 km de Seyne), le fait qu'il y ait des montagnes et "de plus de 3000 mètres" rendez vous compte ! De la neige aussi et que les pentes puissent être raides et difficiles d'accès. La province, dans toute sa splendide définition... L'un des département les moins peuplés de France, moins de 20 habitant au km². Chez nous la légende veut qu'il y ait 4 fois plus de moutons que d'habitants. J'aime bien cette légende... Parce que oui, Digne et les Alpes de Haute Provence, ces deux noms que les gens découvrent brutalement, c'est chez moi. On est tous de quelque part dit-on. Et bien moi c'est là bas, pour toujours, où que je vive, où que je termine. Je serais toujours "basse alpine". Et ça me rend terriblement triste que les gens découvrent ma région via des images minables, de mauvaises qualités, malsaines et uniquement destinées à faire le buzz, dans le cadre de ce drame humain. IMG_1638 a Parce que ces montagnes, quand on est de là bas, tout le monde les connaît. La tête de l'Estrop avec son petit refuge, que l'on voit depuis Digne ; la première à être enneigé en début d'hiver. Seyne, c'est la montagne de Dormillouse où mon grand père m'emmenait randonner étant petite. Barcelonette c'est Pra Loup, le Col d'Allos et le ski ; c'est aussi le lac de Serre Ponçon et mes premiers pas en planche à voile avec mon papa... Mon patron, qui a fait une partie de sa thèse de paléontologie/sédimentologie dans ces terres noires vous parlerait avec passion d'une géologie complexe, signe de la variation du niveau marin au Jurassique ; des marnes noires en fines plaquettes vestige des grandes profondeurs d'antan, qui se délitent aujourd'hui sous l'action de l'érosion par les eaux météoritiques, alternés de bancs calcaires fins et très résistants lié à l'abaissement de la surface de cet ancien océan qui habitait les Alpes il n'y a pas si longtemps, géologiquement parlant ; mais aussi des petits fossile, nombreux  mais altérés, qu'on trouve dans ces pentes, et des veines de silice apparues plus tard sous l'action de l’orogenèse alpine... Mon frère, féru de vélo de descente vous raconterait si bien le plaisir d'y rouler le week end entre amis. Ma maman, urbaniste pourrait vous conter l'histoire de nombre villages ; Meolan Revel par exemple, Uvernet Fours ou encore Seyne les Alpes pour lesquels elle a travaillé... La photographe géologue qui est en moi à envie de vous parler de la beauté de cette terre noire et sombre, qui contraste si fort avec le ciel bleu, ce ciel qu'on ne trouve qu'en Provence ; ces petits arbres flamboyants à l'automne, parsemés sur les pentes abruptes et qui ont le courage de pousser dans cet environnement difficile. Ces terres qui m'ont tout simplement, un jour, données envie d'être géologue et dans lesquelles on trouve les fameuses "étoiles de St Vincent", mes premiers fossiles. On y a tous joués dans ces pentes, ici ou ailleurs, on les retrouve un peu partout dans la vallée de l'Ubaye ou de la Bléone, voisine ; on est tous rentrés avec les genoux écorchés d'avoir glissé sur ces marnes noires, avec les chaussettes brunies par la poussière sombre, mais toujours avec un sourire immense sur le visage. IMG_1905 a Oui, cet accident est un drame humain hideux et il n'y a pas de mots pour en parler justement ou légitimement... Alors n'en parlons pas. Et rappelons nous que les Alpes de Haute Provence, avant d'être le théâtre malheureux d'une catastrophe aérienne, c'est beaucoup de paysages magnifique, des gens fiers d'être de là bas, des histoires et des images... * c'est quand tu écris un article comme ça que tu te rends compte que tu n'en a pas du tout assez, des belles image de chez toi...

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *