Sigrid

Premières neiges, premières formes doucement sculptées par le vent ; en ce gris dimanche le cheminement est aisé, presque nonchalant. Un machinal regard en arrière et soudain apparaît ce chalet avec lequel joue la brume mouvante de cette froide journée d’hiver. Fugace vision, détail infime qui attire l’œil, pureté de la courbe. Plus rien n’existe, l’image est là. Dans l’appareil mais surtout dans la mémoire de cet instant parfait.

Une trace éphémère qui se perd dans la neige, un arbre solitaire, un petit chalet ou encore une écharpe de brume qui ourle une ligne de crête ; le détail réduit à sa plus simple expression. Jouer avec la lumière tamisée par la brume, toute en teintes subtiles, quasiment invisible et pourtant omniprésente. Et enfin la neige, si douce, si froide, toute en courbes qui donne le dernier coup de pinceau à ce tableau épuré.

Voilà ce que j'aime photographier, isoler, mettre en valeur ; un regard, un instant... Ces petits détails de paysages que l’on va croiser quotidiennement sans vraiment s’en rendre compte et que la nature va se charger de sublimer. Ce poteau électrique dans ce champs, qui est là sans y être, qui ne présente à priori aucun intérêt. Et puis ce jour-là, avec un peu plus de neige, un peu plus de brume il va se mettre à exister… 

Et en parallèle de ça des portraits, des sourires, de la tendresse. Des détails encore, isolés, mis en valeur. Couples, mariés, grosesse ; de vrais gens, de belles expression justes, sincères, spontanées ; tâches de couleurs lumineuses dans la neige parfois, lumière naturelle toujours ; pluie, soleil qu'importe... mais toujours la promesse de passer un beau moment, inattendu, joueur, rieur, tendre...

 

fanion

Sigrid, 30 ans, un peu géologue, un peu photographe ; assez maladroite : je comprends si bien Bambi lorsqu'il s'agit de se déplacer sur la neige ! Profondément rêveuse et spontanée je rêve d'un simple thé chaud fabriqué sur un réchaud, au bout du monde ; la solitude et le silence simplement rythmé par le vent qui agite ces quelques mèches folles qui dépassent de mon bonnet ; et une vue à couper le souffle... De la douceur, des détails. Cette envie de photographier le monde pour montrer comment je le vois, comment je le rêve, comment je le vis... Certain dessinent, d'autres chantent ou danse, moi je photographie et j'adore ça... Bienvenue dans mon univers :)